Nos chats porteurs de pathologies 

Certains de nos chats sont porteurs du FIV (- ou +), d'autres sont porteurs du calicivirus ou atteints du coryza. Mais TOUS peuvent vivre tout à fait normalement (avec ou sans traitement) et ont encore de nombreuses années devant eux. TOUS méritent un foyer chaleureux au chaud et l'amour d'une famille. TOUS sont de véritables machines à ronrons et ils vous seront pour toujours reconnaissants de leur avoir offert une nouvelle vie. Les chats atteints d'une maladie doivent être placés en appartement. Venez vite les rencontrer !

● Vu que les chats de l'espace libre sont en liberté à la SPA de la Haute-Vienne, ils feront l'objet d'une réservation avant l'adoption. Ceci permettra à l'équipe médicale qu'elle puisse les examiner plus en profondeur afin de pouvoir donner davantage de renseignements au futur acquéreur de l'animal sur son état de santé. L'équipe médicale contactera le futur adoptant.


FIV : virus d'immunodéficience féline

Le FIV est ce qu'on appelle le sida du chat. Ce virus créé une immunodéficience chez le chat qui finit par entrainer sa mort. Ce virus ne présente aucun risque pour l'homme et les autres animaux. Il est très fragile dans le milieu extérieur ; il n'y a pas de contamination de l'environnement dans lequel vit l'animal malade. Il se transmet entre chats via la salive, essentiellement par morsure ; mais aussi par le sang (contact sexuel, gestation). Lors de la contamination, le chat est malade quelques jours puis il devient séropositif. Il peut ainsi rester séropositif pendant 5 à 10 ans ; il n'est visuellement pas malade à ce moment-là.

Puis un jour la maladie se "réveille", le chat devient immunodéficient. Il est alors extrêmement sensible à tous les microbes de son environnement. Le chat meurt généralement rapidement d'une maladie secondaire ou d'une leucémie. Un chat porteur de FIV peut être en "bonne santé" pendant plusieurs années (5 à 10 ans) avant que la maladie se déclare réellement. Il ne contamine pas son environnement. Il faut tout de même proscrire les contacts avec les autres chats et les sorties à l'extérieur afin d'éviter toute contamination à la faveur d'une morsure.

La calicivirose est une maladie virale (calicivirus) qui est responsable du syndrôme "coryza". Le chat atteint de calicivirose est porteur à vie du virus. Il peut être porteur asymptomatique (l'animal ne semble pas malade) ou malade de façon chronique. Dans tous les cas, il excrète le virus et peut donc contaminer son environnement et les chats qui en font partie. La contamination se fait par la salive, le jetage nasal, les écoulements oculaires. Le virus est très résistant dans le milieu extérieur et peut donc facilement contaminer un autre chat : gamelles, coussins, litière... L'homme peut également véhiculer le virus sur lui (mains, vêtements...) ; il faut donc se soumettre à des règles d'hygiène très strictes pour éviter tout contamination d'autres chats.


Calicivirose

Un chat malade de calicivirose présente la plupart du temps une gingivite chronique avec des ulcérations dans la bouche. C'est un animal qui a donc du mal à s'alimenter à cause de la douleur engendrée. Il peut aussi présenter de la fièvre, un syndrome "coryza", des boiteries, une pneumonie... Les traitements sont peu efficaces et ne permettent pas de faire disparaitre la maladie. Seule la vaccination permet d'apporter une protection partielle. Un chat porteur ou malade de calicivirose représente donc une source de contamination pour ses congénères. Il ne faudra pas le mettre en présence d'autres chats et appliquer des règles d'hygiène strictes pour son propriétaire et l'environnement dans lequel il évolue.